MST

Sommaire

La grande diversité des symptômes de la syphilis a valu à cette maladie le surnom de « grande simulatrice ». En effet, on classe la syphilis en stades (primaire, secondaire, tertiaire) en fonction de ses différentes manifestations cliniques.

Symptômes de la syphilis primaire

Pour la syphilis au stade primaire, le délai entre la contamination et l'apparition des symptômes est de 3 semaines environ. Le principal symptôme est le chancre, une ulcération superficielle possédant, dans le cas de la syphilis, des caractéristiques bien précises :

  • indolore ;
  • circonscrit ;
  • à la surface propre et lisse.

Il est possible que le chancre passe inaperçu, en particulier en raison de l'absence de douleur. Cette ulcération va cicatriser en 3 à 5 semaines spontanément, sa disparition ne signifiant pas la guérison.

Le chancre syphilitique peut toucher différentes régions génitales :

  • Chez l'homme :
    • le prépuce ;
    • le méat urinaire (orifice externe de l'urètre) ;
    • le gland.
  • Chez la femme :
    • Le chancre est le plus souvent présent sur la vulve.
    • La localisation vaginale est très rare.
    • Le chancre du col de l'utérus est relativement fréquent. Une colposcopie du col utérin, à l'aide d'un spéculum, sera donc nécessaire.

Symptômes de la syphilis secondaire

Quelques semaines après la guérison du chancre syphilitique (environ 6 semaines), les manifestations cutanées de la syphilis peuvent survenir. Ce stade de la syphilis dit « secondaire » correspond à la dissémination dans le sang de la bactérie. Les symptômes cutanés évoluent alors en deux phases :

  • la première floraison (roséole) ;
  • une phase plus tardive, la deuxième floraison.

Première floraison : la roséole

La roséole est une éruption cutanée de petites papules roses, touchant surtout le tronc :

  • Elle ne démange pas.
  • Elle disparaît en 1 ou 2 mois.

Deuxième floraison

Les lésions cutanées tardives de la deuxième floraison ont une couleur plus sombre :

  • Elles peuvent s'étendre sur tout le corps. Les pieds et les mains sont classiquement touchés, mais pas systématiquement.
  • Certaines personnes vont aussi ressentir :
    • des douleurs musculaires ;
    • de la fièvre ;
    • ou un mal de gorge.

Ces signes disparaissent en quelques semaines et peuvent réapparaître dans l'année.

Symptômes de la syphilis tertiaire

La syphilis tertiaire est une phase tardive de la syphilis qui n'intervient que chez les personnes non traitées. On compte que 15 à 30 % des personnes infectées par la syphilis et ne recevant pas de traitement vont développer les complications de la syphilis tertiaire. Il s'agit d'un stade grave de la syphilis, pouvant être mortel, en raison des organes vitaux et les parties du corps pouvant être touchés par les complications :

  • les os ;
  • le foie ;
  • le cœur ;
  • le cerveau.

Les autres symptômes de la syphilis

Neurosyphilis

La neurosyphilis est l'atteinte neurologique de la syphilis. Elle touche 5 à 10 % des personnes non traitées. Elle peut survenir à n'importe quel stade, excepté au stade primaire.

Syphilis congénitale

Les nouveaux-nés de mères atteintes de la syphilis peuvent être infectés à travers le placenta ou lors de l'accouchement. La majorité ne présente aucun symptôme, mais des éruptions cutanées restent possibles.

Symptômes de la syphilis : les complications possibles

Une syphilis non traitée peut provoquer une grande variété de complications, comme :

  • le tabès (atteinte syphilitique de la moelle épinière) ;
  • une méninge-encéphalite ;
  • chez la femme enceinte, des fausses couches ou une syphilis congénitale.

Comment traiter les symptômes de la syphilis ?

La syphilis est causée par une bactérie. Par conséquent, le traitement utilisera un antibiotique. Plus précisément, à tous les stades de la maladie, c'est la pénicilline qui est recommandée :

  • Si la contamination date de moins d'1 an, une seule injection de pénicilline peut stopper la maladie.
  • Si l'infection est supérieure à 1 an, des doses supplémentaires seront alors nécessaires.

En cas d'allergie à la pénicilline, une autre antibiothérapie peut être utilisée.

Quel suivi du traitement mettre en place ?

Après avoir reçu le traitement contre la syphilis, il est nécessaire de mettre en place un suivi basé sur certaines recommandations :

  • Pratiquer un test biologique pour vérifier l’efficacité du traitement.
  • Éviter toute relation sexuelle avant que le traitement ne soit terminé.
  • Prévenir les autres partenaires pour qu'ils puissent être testés.
  • Faire un dépistage du sida.

Ces pros peuvent vous aider