MST

Sommaire

Les symptômes de l'hépatite C sont majoritairement inexistants dans l'évolution de la maladie, ce qui rend le traitement délicat. On parlera alors plutôt de « formes » du VHC : aiguë ou chronique (évoluant vers une cirrhose et parfois un cancer du foie).

Symptômes de l'hépatite C : plusieurs évolutions possibles

Lors d'une contamination par le virus de l'hépatite C, plusieurs évolutions et formes sont possibles : aiguë ou chronique. Il est à retenir que, contrairement à l'hépatite B, les formes d'hépatite fulminante sont très rares.

Guérison spontanée

15 à 35 % des personnes en contact avec le virus de l'hépatite C vont l'éliminer spontanément sans garder de séquelles.

Hépatite C aiguë

En cas d'hépatite C aiguë, le temps d'incubation, c'est-à-dire le délai entre la contamination et l'apparition des premiers symptômes, est compris entre 15 et 90 jours. Or, cette phase étant peu symptomatique dans 90 % des cas, on repère souvent les cas d'hépatite C aiguë lors d'un dépistage post-exposition.

Hépatite C chronique

L'hépatite C est la plus fréquente des hépatites chroniques. Parmi ces cas, 65 à 85 % des personnes vont développer une hépatite chronique qui pourra évoluer vers une cirrhose. Celle-ci est provoquée par l'inflammation chronique du foie qui va alors cicatriser avec du tissu fibreux (fibrose concernant 20 % des malades). On peut alors lister quelques facteurs de risques :

  • âge lors de la contamination ;
  • durée de l'évolution ;
  • activité de la maladie ;
  • alcool ;
  • sexe masculin ;
  • immunodépression (état d'une personne dont les défenses immunitaires sont affaiblies).

Enfin, 3 à 5 % des personnes atteintes par l'hépatite C chronique vont développer un cancer hépatocellulaire.

Les symptômes de l'hépatite C

L'hépatite C présente souvent des symptômes à retardement et l'association avec le VIH ne fait qu’aggraver l'état du malade en même temps que les manifestations de la maladie.

Les symptômes repérables

Dans 80 % des cas, le VHC est asymptomatique. Cependant, des exceptions arrivent et il est possible de lister les symptômes les plus fréquents. Mais, le plus souvent, il faut attendre quelques mois, soit pas avant que l'infection ne devienne chronique. C'est alors que les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • fatigue ;
  • nausée et perte d'appétit ;
  • urine foncée ;
  • coloration jaune de la peau et des conjonctives (muqueuses à l'intérieur de la paupière) sous forme de jaunisse ;
  • fièvre ;
  • douleurs musculaires et articulaires.

Les signes et les symptômes d'une infection chronique du foie deviennent évidents après une évolution sur plusieurs années de la maladie. On peut alors retrouver :

  • saignements abondants ;
  • apparition d'hématomes ;
  • démangeaison ;
  • perte de poids ;
  • état de confusion.

Co-infection hépatite C-VIH

Lorsque l'hépatite C est associée au virus du sida, la progression de la maladie est bien plus rapide et accélère l'évolution du VHC vers les stades de cirrhose et d'insuffisance hépatique. Le risque de transmission est lui aussi beaucoup plus important.

Ces pros peuvent vous aider