Sommaire

 

Le sida ou VIH est la plus connue et mortelle des IST. Il désigne le stade ultime d'évolution de l'infection par le VIH. Les complications sont redoutables et sont les premières causes de décès des patients atteints par ce virus. Il est donc essentiel de bien se faire dépister, connaître les symptômes et les traitements.

Définition du sida et du VIH

Les termes « sida » ou « VIH » sont très communément utilisés car ils renvoient à l'une des IST les plus mortelles et mondialement actives. Mais il est important de mieux comprendre leur signification exacte et la manière dont le virus attaque l'organisme.

Le virus du sida : un rétrovirus

Le sida est un virus, car il diffère de la bactérie par la « simplicité » de sa structure. En effet, un virus n'est composé que d'une paroi et d'un brin de matériel génétique.

Quant à lui, le VIH est ce que l'on appelle un rétrovirus. Il est composé d'un brin d'ARN. Or les cellules humaines sont composées d'ADN. Pour pénétrer l'organisme, le virus possède une enzyme (la transcriptase inverse) qui lui permet de transformer son ARN en ADN pour ensuite profiter de la machinerie cellulaire afin de se dupliquer.

Quelle différence entre sida et VIH ?

L'abus de langage a tendance à confondre sida et VIH comme étant exactement la même chose. Or, les deux termes ne désignent pas, en quelque sorte, le même stade de la maladie :

  • VIH signifie virus de l’immunodéficience humaine :
    • Le terme anglais, HIV, est lui aussi beaucoup utilisé.
    • Le nom de ce virus montre clairement que la principale cible de ce germe est le système de défense du corps humain, ce qui en fait toute sa gravité. En effet, l'organisme ainsi affaibli devient moins résistant aux infections et cancers.
  • Sida ou syndrome de l'immunodéficience acquise est, comme son nom l'indique, un syndrome, c'est-à-dire un ensemble de symptômes :
    • Ainsi, le sida ne signifie pas automatiquement VIH. En effet, il est possible, et c'est de plus en plus le cas grâce aux traitements de nouvelles générations, d'être infecté par le VIH sans être atteint du sida.
    • Le sida constitue alors le stade ultime de la maladie, lorsque les défenses ont été trop largement affectées et que les symptômes dus à l'immunodéficience apparaissent et peuvent devenir mortels. Les maladies dites opportunistes profitent alors de cet état de faiblesse pour contaminer le corps affaibli.

Avec un diagnostic précoce et un traitement efficace, la majorité des maladies n'atteignent plus le stade du sida. Toutefois, la prévention (par le préservatif notamment) reste le meilleur moyen de lutter contre le virus du sida qui se transmet essentiellement lors d'une relation sexuelle non protégée.

Découverte du sida

Les premiers cas de sida ont été décrits aux États-Unis, liés au fait marquant du 5 juin 1981 :

  • Ce jour-là, 5 cas de pneumocystose (une grave atteinte pulmonaire) sont signalés chez de jeunes homosexuels de Los Angeles.
  • À l'époque, on ne parlait pas encore de sida. Cette maladie restait une énigme et était rapidement fatale pour les patients.
  • On parlait de manière réductrice de « gay syndrome » car le virus a été initialement identifié chez les homosexuels.

On se rendit ensuite compte que d'autres communautés étaient également touchées par ce mal virulent :

  • les usagers de drogues par intraveineuse ;
  • les populations entières de zones comme Haïti et des régions d'Afrique.

En 1982, des médecins français ont commencé à s’intéresser à ce virus très présent dans la communauté homosexuelle, mais aussi chez les hémophiles transfusés, ce qui a orienté les médecins vers l'origine virale de cette maladie.

C'est ainsi en 1983 que des chercheurs de l'Institut Pasteur, dont le célèbre Luc Montagnier, publièrent la première description du virus responsable du sida. Depuis la découverte du virus, la recherche n'a eu de cesse de faire des progrès exceptionnels, tant dans les domaines du dépistage que du traitement et de la compréhension de cette maladie.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le Sida

Sommaire

Mode de transmission du Sida

Modes de transmission du Sida

Maladies opportunistes

Sida et maladies opportunistes

Ces pros peuvent vous aider