MST

Sommaire

L'herpès vaginal est une MST causée par le virus Herpes Simplex de type 1 (HSV-1) ou de type 2 (HSV-2), le type 2 étant la forme la plus courante. Très contagieux, pouvant rester en sommeil, il peut parfois également provoquer des symptômes.

Le virus de l'herpès vaginal

 

Le virus de l'herpès vaginal est une IST touchant les organes génitaux de l'homme comme de la femme :

  • Cette infection est dite « récidivante », c'est-à-dire qu'elle peut réapparaître plusieurs fois chez la même personne.
  • Elle fonctionne par poussées provoquant de petites « cloques » douloureuses et gênantes au niveau du sexe, évoluant jusqu'à la plaie.
  • De plus, l'herpès vaginal peut rester dans l'organisme durant toute la vie de l'individu. Selon les cas, le virus se manifeste plus ou moins souvent, mais même en l'absence de symptôme, la transmission reste toujours possible.

L'infection par le virus de l'herpès ne cause le plus souvent aucun symptôme. Dans le cas contraire, on observe des manifestations aux caractéristiques suivantes :

  • Les symptômes restent très localisés et transitoires.
  • Il s'agit de petites vésicules autour des organes génitaux ou du rectum.
  • Puis, ces vésicules éclatent, laissant place à une croûte qui met parfois jusqu'à 1 mois pour guérir.
  • Il est enfin possible qu'une autre poussée de la maladie arrive dans les semaines ou mois après la première éruption, mais elle est alors moins sévère et moins longue.

L'herpès vaginal est-il une maladie commune ?

L'épidémiologie de l'herpès vaginal est celle d'une MST, c'est-à-dire que la présence du virus :

  • Est nulle dans l'enfance.
  • Augmente ensuite à l'âge adulte en fonction du nombre de partenaires sexuels.

Il y aurait entre 15 à 20 % de la population qui serait atteinte par l'herpès vaginal. Plus précisément, de récentes études montrent que la prévalence de la maladie est beaucoup plus élevée au sein de populations à risque :

  • personnes ayant des antécédents de MST ;
  • prostituées ;
  • personnes ayant des partenaires multiples, etc.

Comment se transmet l'herpès vaginal ?

L'herpès se transmet par contact génital ou oro-génital (cunnilingus, fellation). Lorsque les vésicules sont présentes, le risque de transmission est beaucoup important. Cependant, même une peau en apparence saine peut transmettre le virus de l'herpès.

Chez le nouveau-né, l'herpès néonatal est extrêmement grave :

  • Cette maladie concerne entre 70 et 200 cas par an en France et 85 % des nouveau-nés en meurent.
  • Ce type d'herpès est principalement dû au type 2 du virus.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Types de MST

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider