MST

Sommaire

Le TPHA correspond aux termes anglais Treponema Palladium Hemagglutinations Assay. Il s’agit d’un test d’analyses biologiques qui sert au diagnostic de la syphilis

Comment fonctionne ce test ? Quelles sont les différences entre TPHA et VDRL ?  Faisons le point.

TPHA : diagnostic de syphilis

Tréponématose

Une tréponématose, aussi appelée tréponémose, est une maladie causée par une bactérie du genre des tréponèmes.

Parmi les tréponématoses, on peut citer :

  • la syphilis ;
  • le bejel (ou syphilis endémique non vénérienne) ;
  • le pian ;
  • la pinta (aussi connue sous le nom de mal del pinto ou caraté).

Qu’est-ce que la syphilis ?

La syphilis, aussi appelée vérole ou grande vérole, est une infection sexuellement transmissible (on parle également de maladie vénérienne) :

La syphilis est due à une bactérie appelée Treponema palladium (ou tréponème pâle). Une des manifestations de la syphilis est un chancre (petite plaie rosée, creuse et indolore) sur les parties génitales. Il existe différents stades de la maladie, de précoce à tardif (autrefois distingués en stade primaire, stade secondaire et stade tertiaire).

La syphilis se transmet lors de rapports sexuels non protégés par voie vaginale, anale ou bucco-génitale. Une période d’incubation de trois semaines à un mois précède les premiers symptômes.

On pose le diagnostic de la syphilis par l'examen d’un frottis au microscope (la bactérie est facile à identifier) ou par des analyses du sang grâce à plusieurs tests comme le TPHA ou le VRDL.

Pendant longtemps traitée sans succès au mercure (pourtant toxique), la syphilis a pu être soignée efficacement grâce à la découverte de la pénicilline (antibiotique).

Les complications de la syphilis si la maladie n’est pas traitée touchent le cerveau, les nerfs, le cœur, les artères et les yeux.

TPHA : un test spécifique

Fonctionnement du TPHA

Treponema palladium est la bactérie responsable de la syphilis.

Le TPHA consiste à observer l'agglutination des globules rouges (on parle d’hémagglutination). Après plusieurs dilutions, on peut précisément savoir à quel stade de la syphilis se trouve le patient.

Il s’agit d’un test quantitatif, c’est-à-dire que selon la quantité d’agglutination formée, on peut ainsi quantifier l’importante de l’infection et donc déterminer le stade de la syphilis.

Le TPHA est un test spécifique, c’est-à-dire qu’il n’est positif qu’en cas d’infection par un tréponème (genre de bactérie dont fait partie Treponema palladium).

Différence entre TPHA et VDRL

Le VDRL correspond aux termes anglais Veneral Disease Research Laboratory. Il s’agit également d’un test d’analyses biologiques qui sert au diagnostic de la syphilis.

Le VDRL détecte les anticorps mobilisés en présence d'antigènes non tréponèmiques (on parle de cardiolipines). C’est donc un test non spécifique à la différence du TPHA.

Le VDRL peut se révéler positif alors qu’il n’y a pas de syphilis dans plusieurs cas :

Le VDRL a cependant la particularité d’être utilisé dans le suivi du traitement de la syphilis car il permet de voir une régression quand le patient est guéri.

En France, on prescrit généralement les deux tests, TPHA et VDRL, pour affirmer ou infirmer un diagnostic de syphilis. 

Ces pros peuvent vous aider