MST

Sommaire

Maladie sexuellement transmissible la plus ancienne connue, la blennorragie est également l'une des plus fréquentes. On recense plus de 106 millions de cas par an dans le monde (OMS, 2012).

Touchant surtout les populations défavorisées, elle se complexifie encore depuis quelques années avec l'apparition de résistances des bactéries responsables au traitement antibiotique préconisé. On fait le bilan sur cette MST.

Causes et diagnostic de la blennorragie

La blennorragie est une infection due à une bactérie.

Cette bactérie, le gonocoque, touche indifféremment hommes et femmes, même si ceux-ci sont assez inégaux face à cette maladie.

Le diagnostic de la blennorragie repose sur des prélèvements :

  • dans l'urètre chez l'homme ;
  • au niveau du col de l'utérus chez la femme.

Classiquement, on fera également des prélèvements anaux et pharyngés. Les prélèvements sont mis en culture au laboratoire et la bactérie est mise en évidence par des colorations spécifiques (gram -).

Blennorragie : symptômes

Hommes et femmes sont inégaux : les hommes sont plus fréquemment touchés (8 hommes pour 1 femme) et présentent plus souvent des symptômes alors que les femmes seront dans 50 % des cas asymptomatiques.

Les symptômes sont les suivants :

  • inflammation de l'urètre ou du col utérin, de la vulve ou du vagin ;
  • présence de pertes jaunâtres voire d'un écoulement ;
  • brûlures à la miction ;
  • règles anormales ;
  • douleurs abdominales, de l'anus, du rectum ;
  • rapports sexuels douloureux.

Les symtômes apparaissent après une période d'incubation de 2 à 7 jours.

Complications de la blennorragie

Cette infection, prise en charge rapidement, reste bénigne. Mais ignorée, elle peut entraîner diverses complications :

Hommes Femmes

- Inflammation de la prostate ou de l'épididyme.

- Lésions dans les voies génitales pouvant entraîner une stérilité.

- Inflammation des trompes (salpingite).

- Augmentation des risques de grossesse extra-utérine.

- Stérilité.

- Endométrie.

- Inflammation du col utérin.

- Pelvi-péritonite.

Complications rarissimes :

  • septicémie subaigüe,
  • atteintes ostéo-articulaires,
  • manifestations cutanées.

Complications extrêmement rares :

  • complications hépatiques,
  • complications myocardiques,
  • complications endocardiques,
  • complications méningées.

Blennorragie : traitement et prévention

Bien que des résistances soient apparues dès la fin des années 90, le traitement de la blennorragie reste le traitement antibiotique. Actuellement, on privilégie des "traitements-minute". On y associe un traitement de l'infection contre les chlamydiae.

Les résistances aux antibiotiques apparues ces dernières années inquiètent particulièrement l'OMS qui insiste sur l'éducation et la prévention d'une maladie qui peut se révéler sournoise car asymptomatique chez 50 % des femmes touchées.

Particulièrement transmissible et d'une fréquence en continuelle progression, la blennorragie touche dans 85 % des cas les hommes. De plus, les populations les plus touchées sont jeunes, actives sexuellement et souvent défavorisées.

L'OMS insiste sur la prévention et l'utilisation des préservatifs. De même, il est indispensable de dépister voire de traiter les partenaires sexuels récents.

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Types de MST

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider